Connexion

Ricard, Prosper

Tapis du Moyen Atlas : Zemmour


Tapis du Moyen Atlas : Zemmour (Planche XII)On a pu observer que les tapis bédouins présentés jusqu'ici ont des caractères nettement communs : ils sont faits avec de la laine qui au surplus a été traitée de la même façon avec des instruments et des produits identiques; de surcroît, leur décor est exclusivement géométrique. On verra par ce qui suit que, sauf une exception qui confirme la règle (XVI), ces caractères se maintiendront jusqu'au bout.
Cependant, de légères différences d'un groupe à l'autre dans le traitement de la matière première, comme dans la mise en œuvre, font que la production varie avec chaque groupe et porte sa marque spécifique : ce qui fait qu'un œil quelque peu exercé la distingue aisément de celle des groupes voisins, sans que pour cela soit annihilée la personnalité de l'individu.
Une infinie variété dans l'unité: tel est l'un des grands mérites du tapis marocain fabriqué par l'artisan en maison ou en tribu.
Tout aussi original que chacun des autres types marocains, le tapis Zemmour (XII et XIII) s'en différencie par une générale et puissante tonalité rouge dans laquelle viennent se fondre d'autres nuances non moins chaudes (orangé et jaune) par endroits éclairées ou assombries de points blancs ou noirs. Le bleu n'apparaît qu'accidentellement.
Tapis du Moyen Atlas : Zemmour (Planche XIII)
Encore qu'elle n'obéisse pas à d'inflexibles règles, la composition semble préférer les alignements longitudinaux, tantôt nettement affirmés, tantôt simplement indiqués par des enchaînements en longueur : ce qu'on n'avait guère vu jusqu'ici qu'à titre fragmentaire chez les Aït Youssi du Guigou (IV) et les Marmoucha (IX).
Et cette originalité se poursuit jusque dans les motifs où l'on observe des losanges à redans rappelant ceux des tapis Beni Mguild et Marmoucha, et aussi des losanges pennés qu'on ne rencontre tels nulle part ailleurs dans le Moyen Atlas, mais qui sont la traduction, en points noués, d'éléments extraits du répertoire ornemental des tissus ras (XVIII).