Connexion

Ricard, Prosper

Tapis du Moyen Atlas : Ait Youssi du Guigou (1)


Tapis du Moyen Atlas : Ait Youssi du Guigou (Planche III)
Interrogée sur l'intention qui l'a dirigée dans l'exécution décorative de son ouvrage, l'ouvrière répond qu'elle a simplement voulu le rendre aussi plaisant que possible, lui communiquer quelque charme, ainsi qu'on le lui a enseigné. Elle admet que tout ce qui est pointu peut constituer une défense contre le mauvais œil, et que les losanges reproduits dans son tapis pourraient bien avoir à jouer un rôle prophylactique : les Anciens savaient tant de choses aujourd'hui oubliées, dit-elle.
L'examen du décor de la pl. III met donc en évidence des losanges indéfiniment répétés sur toute la surface du tapis : en largeur, en longueur, en diagonales : ces losanges étant dessinés par des traits rouges extérieurement, et intérieurement sertis de noir, et s'enlevant sur la blancheur générale du fond.
Bien que ce décor ne fasse appel qu'à un seul et même motif (losange) et qu'à trois couleurs (rouge, noir, blanc), on admettra qu'il n'offre aucun des inconvénients d'une répétition purement machinale : de constants imprévus dans la teinture, le calibre et le serrage du fil, la coupe des moquettes, quelques variantes enfin dans la structure intérieure de certains losanges, notamment vers les chefs, font que le décor n'a rien de la rigidité mécanique et forme un ensemble agréable à voir. Pas d'ébauche d'encadrement, mais le bled lui-même est-il limité?