Connexion

Laoust-Chantréaux, Germaine

Double-sac (pour le transport des céréales)


Tellis ; Asaku ; Taġrart
Le sac pour le transport des céréales, des dattes, de la farine, etc. est de dimensions égales ou supérieures à celles de la tarḥalt.

Comme elle, c’est un double sac cousu dans sa partie médiane. Le dessous du sac reste également uni ou simplement rayé le dessus est décoré suivant les techniques particulières de la région ou il est tissé.

D’usage courant il est souvent de facture grossière.

« Chez les Aït Mouli et les Aït Mer0ul, comme chez les Aït Sgougou, ce sac est tramé de lanières d’étoffes alternées avec quelques passées de laine : il s’appelle alors asaku isherwid’en »[1]


[1] Chantréaux Germaine, Les tissages décorés chez les Beni Mguild, Hespéris, 1945, p. 27.